dimanche 29 avril 2007

Je chill avec des ados

Puisqu'il faut travailler et gagner son droit de vivre et d'exister, j'ai cherché un emploi d'été et me suis retrouvée avec un poste permanent. Je suis coordonnatrice dans une maison des jeunes de Ahunstic. Ça fait seulement une semaine mais j'aime déjà ça. J'arrive à 3h30 l'après-midi et c'est relax jusqu'à 21h. Je fais équipe avec un sympathique latino qui s'appelle Carlos. Cette semaine je n'ai vu que des gars, ils venaient tous jouer au hockey-cosom et au XBox. Il faut que j'apprenne à aimer les jeux vidéo. J'ai hâte de les connaître mieux et de pouvoir jaser un peu plus avec eux. Je m'ennuyais de travailler avec des jeunes. J'ai arrêté les activités parasco cet hiver, pour me concentrer sur l'université, et je me suis rendue compte que ça me manquais vraiment d'animer. Je suis contente d'avoir eu le poste. C'est fou, la société ne se rend pas compte du potentiel incroyable des jeunes. Même les plus fuckés peuvent être super motivés et avoir des projets qu'on ne soupçonne pas. Ce que je trouve génial, c'est que les jeunes de différents horizons culturels se côtoient et se respectent. Ils sont des exemples pour tous les coincés qui chialent sur les "étrangers qui viennent nous envahir". Ces temps-ci j'écoute pas mal de hip-hop, en voyant les jeunes regarder des clips sur Youtube, je me suis rendue compte que j'écoute seulement du hip-hop de "blancs". C'est fou quand même!! Ce n'est pas par choix ou par discrimination, c'est juste que c'est tout ce que je connais. Je trouve ça spécial. J'en viens à me demander, si je faisais écouter du Omnikrom ou du Gatineau aux haïtiens qui fréquentent la maison des jeunes, qu'est-ce qu'ils en penseraient??? Je crois que je vais tenter l'expérience....juste pour voir...je vous reviendrai là-dessus...

2 commentaires:

Anonyme a dit…

on a pas à travailler pour avoir le droit de vivre et d'exister...

on travaille pour obtenir ce que l'on crois nécessaire pour vivre et exister :)

Mini Marilou à Pois a dit…

Qui a dit que je travaille pour obtenir quoi que ce soit? Ce n'est pas le sel qui compte, c'est le fait de poser des actes chaque jour auprès de ces jeunes qui donne un sens à mon existence..tu vois..(Ha! Moi aussi je peut être révolutionnaire de salon à mes heures ;) )