jeudi 1 mai 2008

de la laideur de la cruise

C'était un mardi soir maudit. Il y avait eu des mots mitraillés toute la soirée. Des regards posés comme des mines, le tout dans un flot incessant de liquide dionysiaque. Tout était en place sur le grand échiquier. Reines, fous et cavaliers, dans une même chorégraphie, se tiraient des sourires et des effleurements à bout portant.

Cruiser c'est laid. Sans blague. Ça donne la nausée tellement c'est atroce. On ne parle pas de petite cruise innocente, inspirée par des sentiments réels, on parle de stratégies de manipulation inspirées par la musique enivrante et l'alcool fort. C'est épouvantable, comme des petites guerres qui font des ravages chaque soir dans les bars et des dommages collatéraux sous les draps.

Il fallait voir le général Photo à l'œuvre. Uniforme noir et casquette prêts au combat, il déployait son arsenal partout dans le bar, du comptoir à la piste de danse, les jolies victimes tombaient sous ses mains en souriant. Il y avait la beauté classique en leggings et collier de perles, Edie Sedwick sans les boucles d'oreilles extravagantes. La copine d'occasion parfaite, esthétiquement. Jusqu'à ce que notre général lance un obus vers la fille en robe noire. Elle s'est écroulée sous son charme. Elle a attendu un baiser qui n'est jamais venu. Le général ne faisait que s'amuser.

Heureusement, le super-héros de l'underground se trouvait là, adossé au jeu de pinball, surveillant les frasques du général Photo avec une attention discrète. Voyant la fille en robe noire assise par terre, regardant le vide, il a volé devant elle pour s'assurer qu' elle allait bien et qu'elle se remettrait des assauts inutiles du général. Flash back du passé, j'ai revu le héros voler vers moi et me demander si j'étais triste...

Rassuré par la fille, le super-héros retourne à son poste et me confie son dégoût pour ce genre de comportement, qui a pourtant été le sien pendant des années. Mais ce soir, le désir et la séduction font place à la complicité et l'amitié. Le général Photo peut bien lancer toutes les bombes qu'il veut, je suis à mille lieues de la portée de ses tirs.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

ah!ah!ah!

Mc BrutaLLL

Mini Marilou à Pois a dit…

Tiens tiens, le super-heros s'est reconnu :P